IUMS 2014 - Montréal, Canada

Programme des utilisateurs, des applications et des sciences sociales(UAS)


Aperçu du programme

La Conférence scientifique publique mondiale sur la météorologie (WWOSC 2014) a pour thème général Prévision continue des éléments du système terrestre : de quelques minutes à plusieurs mois. Avec la possibilité de faire des prévisions améliorées et continues comme fond de programme scientifique, le Programme des utilisateurs, des applications et des sciences sociales(UAS) offre un forum public qui permettra de combiner les expériences et les points de vue de divers fournisseurs ou utilisateurs d’information aux applications et aux progrès méthodologiques en sciences sociales les plus récents pour:

  • démontrer et documenter les progrès récents en mettant en évidence et en partageant les leçons tirées des applications et des projets réalisés, à la fois ceux qui ont donné de bons résultats et ceux qui en ont donné de moins bons;
  • cerner et examiner les domaines de pratique, les méthodes de recherche en sciences sociales ainsi que la formation et l’éducation qui demandent une attention nouvelle ou continue;
  • agrandir et interconnecter la communauté interdisciplinaire des spécialistes en météorologie ou en sociétés;
  • élaborer pour la conférence des positions et des recommandations concernant l’état et l’avancement des connaissances et de la pratique.

Auditoire

Le Programme UAS de la conférence s’adresse aux groupes suivants:

  • les représentants d’entreprises, d’organisations et d’organismes gouvernementaux ayant de l’expérience et des responsabilités dans le domaine de la gestion des risques et des possibilités liés au temps;
  • l’entreprise privée, les organisations non gouvernementales et les institutions du secteur public qui fournissent, communiquent et adaptent les renseignements météorologiques et l’information sur les risques ou les incidences connexes ainsi que des avis et des services à d’autres à l’appui du processus décisionnel de ces derniers;
  • les chercheurs en milieu universitaire ou gouvernemental, ou ceux du secteur privé qui étudient et évaluent la communication des renseignements météorologiques et leur utilisation dans le processus décisionnel ainsi que les incidences et les retombées sociales et économiques consécutives;
  • les scientifiques et les professionnels du domaine des sciences naturelles et physiques qui souhaitent comprendre les préférences et les besoins actuels et futurs des utilisateurs des renseignements météorologiques.

Portée et principaux sujets

Trois domaines sont ciblés pour examen durant la conférence:

  • le comportement individuel, collectif ou institutionnel en réaction à la communication et à l’interprétation des renseignements météorologiques, ainsi qu’à leur application à la prise de décision;
  • la compréhension, la mesure et la prévision des incidences sociales du temps, ainsi que les coûts, les avantages et les autres incidences des renseignements météorologiques;
  • les meilleures pratiques et les conseils relatifs à la conception, à la mise en œuvre, à l’évaluation et au soutien des systèmes et des outils d’aide à la décision.

On demande aux conférenciers, aux panélistes et aux participants qui présentent un résumé, une communication ou une affiche de traiter d’au moins un aspect de ces sujets de leur point de vue et de leur expérience en tant que fournisseur d’information, de décideur ou de spécialiste en sciences sociales. Bien que le temps ait un effet sur pratiquement chaque aspect de l’activité humaine, les organisateurs ont défini plus loin quatre catégories de séances qui s’harmonisent avec les domaines d’application génériques, les responsabilités en matière de prise de décision, ou des ensembles de fournisseurs clés d’information qui devront tôt ou tard transmettre des prévisions améliorées qui profiteront à la société. Les contributions en matière de communications ou d’exposés seront assignées à ces catégories ou à un thème de portée générale qui capte des questions et des points de vue pertinents à plusieurs thèmes.

A) L’économie de biens et services (EBS)

Cette catégorie inclut les secteurs de l’économie de marché (ou mixte) sensibles au temps et traditionnels, tels que l’agriculture, les transports, l’activité de détail, le tourisme et les finances, ainsi que le sous-secteur des services météorologiques privés. Les groupements relatifs à des séances particulières dépendront des types de présentations reçus. On recherche dans toutes les échelles de l’application des communications, des exposés et des applications provenant d’entreprises, de consommateurs, de ménages, d’associations et de secteurs allant jusqu’aux études globales d’économies régionales ou nationales.

B) Organismes gouvernementaux et fonctions (OGF)

Bon nombre des avantages (et des coûts) liés à la production de renseignements météorologiques et des responsabilités de la gestion des incidences sociales des événements météorologiques sont du ressort des institutions gouvernementales à de multiples niveaux de compétence. Ces organismes sont habilités à fournir des services et des programmes collectifs, à élaborer une politique ainsi qu’à établir et à appliquer des normes ou des règlements qui sont touchés par, ou destinés à influencer directement, les risques, les incidences et les possibilités liés au temps. Des séances déterminées s’harmoniseront avec des opérations (p.ex., la défense), des responsabilités (p.ex., la santé et la sécurité) ou des niveaux de compétence (p.ex., les collectivités) particulièrement importants.

C) Réduction et gestion des risques de catastrophe (RGRC)

Cette catégorie a été séparée de manière à recevoir un traitement spécial, car elle est liée aux thèmes et aux objectifs importants des NationsUnies, de l’Organisation météorologique mondiale et des États membres. Bon nombre d’obstacles au développement ont un lien avec des facteurs météorologiques ou climatiques, par exemple la production agricole, l’état de la santé de la population, la disponibilité en eau et les réseaux d’énergie ou de transport. Les grandes catastrophes sont souvent le résultat d’événements météorologiques qui mettent à jour des vulnérabilités sociales, économiques ou environnementales sous-jacentes; dans d’autres cas, le temps devient une variable critique dans la récupération, l’aggravation ou la gestion des effets de catastrophes déclenchées par d’autres phénomènes biogéophysiques et les défauts de la technologie ou de la société. Le mélange complexe d’acteurs locaux et d’acteurs extrarégionaux investis dans le développement, et la gestion des catastrophes produit des problèmes difficiles qui exigent des niveaux considérables de coordination et de compréhension du contexte de la situation.

D) Communication des renseignements météorologiques (CRM)

Cette catégorie de séances traite des personnes de première ligne qui sont chargées de communiquer ou de traduire les renseignements météorologiques utilisés dans la prise de décision. Les spécialistes et les communicateurs des prévisions météorologiques privés ou publics de la presse électronique, les organismes des Services météorologiques et hydrométéorologiques nationaux (SMHN), les grandes entreprises sensibles au temps ou les sociétés d’experts-conseils représentent encore l’interface la plus importante accroissant ou limitant la valeur ajoutée avec la grande majorité des utilisateurs, en particulier divers segments du grand public. L’avènement de la génération de produits PNT faciles à trouver et souvent automatisés, conjointement avec l’accès omniprésent à la technologie des télécommunications, et l’explosion des médias sociaux ont modifié de façon spectaculaire le paysage des communications au cours des15dernières années en changeant l’information accessible aux spécialistes des prévisions météorologiques, les exigences des utilisateurs et le nombre des voix qui peuvent influencer les décisions.

E) Sujets de portée générale ou autres (SPGA)

Plusieurs importants sujets de séance touchent deux ou plus des catégories mentionnées plus haut, ou traitent de grandes questions ou de grands problèmes. Ces sujets incluent les applications et les pratiques exemplaires utilisées pour estimer: la valeur sociale et économique de l’information sur le temps, l’eau et le climat; les points de vue sur le rôle futur des Services météorologiques et hydrométéorologiques nationaux (SMHN); les discussions concernant les besoins en formation et en éducation des scientifiques, des professionnels et des fournisseurs de services interdisciplinaires.

F) Sujets spécifiés par le présentateur (SSP)

Bien que la gamme des catégories mentionnées plus haut doive couvrir la plupart des contributions, il se peut qu’il y ait quelques idées ou points de vue nouveaux et uniques qui n’entrent pas dans la liste proposée de sujets. Le fait de permettre au présentateur de définir lui-même un sujet à prendre en considération permet aux organisateurs de saisir ces présentations et soit de les diriger vers une séance prévue, soit de définir une nouvelle séance.

Présentation et examen des résumés

Tous les conférenciers, les panélistes et les auteurs d’affiches potentiels, y compris ceux invités à faire un exposé, seront tenus de présenter un résumé à l’aide du système en ligne mis au point pour la conférence. La qualité, la pertinence (aux sujets) et l’adaptation (c.-à-d., le placement au sein du programme) des présentations aux responsables du ProgrammeUAS seront examinées par un sous-ensemble du comité du programme et des professionnels ou experts en la matière. Les décisions finales concernant l’acceptation, le type et le placement des présentations seront prises par les coprésidents du ProgrammeUAS. Même si on fera tous les efforts pour tenir compte des préférences individuelles, il se peut qu’il ne soit pas possible de satisfaire tous ceux qui demanderont de faire une présentation orale.

Format général d’une séance UAS et documents de la conférence

Bien que sujets à certaines modifications selon le type et le nombre de communications et de résumés présentés, les éléments qui suivent sont proposés comme étant généralement reflétés dans les grandes lignes de la vue d’ensemble de la semaine.

  • Séance conjointe ou co-plénière avec le Programme scientifique chaque jour
  • Réunion d’experts le matin de l’ouverture sur la catégorie de séances mise en évidence (salle semi-plénière pour maintenir la cohésion)
  • Deux ensembles de réunions d’experts et/ou de séances parallèles traditionnelles l’après-midi, touchant à toutes les catégories (selon la demande et les communications). Chaque séance consistera en: i) jusqu’à4présentations d’une durée de15minutes et une période de5minutes pour les questions d’éclaircissement, OU ii) discussion en groupe avec de3 à4exposés d’une durée de10minutes, suivie d’une période de questions et réponses de40minutes avec modérateur
  • L’après-midi, ateliers pratiques ou séances d’introduction liés à la principale catégorie de séances du jour.

Avant l’atelier, il est prévu qu’un sondage préalable à la conférence et un livre blanc serviront à solliciter des contributions et des idées supplémentaires pour la conférence. Les résultats de la conférence et les résumés seront consignés dans les actes de la conférence, sur le serveur Web de celle-ci et peut-être dans un numéro spécial d’une revue sur les sciences sociales pertinente, interdisciplinaire ou conçue pour les utilisateurs. Des réunions de suivi, des présentations et peut-être des projets seront élaborés en fonction des recommandations, de l’intérêt et des ressources disponibles.

 

 

 

 

 

 

Nos commanditaires